Temps pour soi, temps contre soi

cafepsycho-marccavalie-temps-pour-soi-temps-contre-soi

D’un côté, un temps d’auto régulation pour soi, pour se retrouver hors du temps. Habité moins comme un moment que comme un espace sur lequel rien n’a d’emprise. Espace-temps choisi qui nous extirpe de l’inexorable course du temps. Instant non mesurable mais que l’on peut expérimenter sans qu’il passe par les 5 sens. Le rêve est une de ses formes, la communion avec l’essentiel pour soi aussi. Le consentement aux rythmes de la vie, la perception des saisons peuvent conduire à ce non-lieu non-temps où pourtant l’essentiel pour soi est rassemblé.

D’un autre côté le temps réel, linéaire, mesurable, avec un commencement et une arrivée et tout au long du chemin le mot « fin » en arrière plan. Le temps frustrant ou angoissant auquel nous nous confrontons comme à toute autre dimension du réel.

Ce mercredi 7 juin, à l’occasion de ce 40ème café psycho, je vous propose d’explorer comment ces deux temps s’articulent en vous, comment ils créent du bon, du nouveau, ou au contraire comment ils vous inhibent, comment éventuellement ils semblent s’ignorer.