cafepsycho-marc-cavalie-connaistoitoimememe-decembre-2018

Connais-toi toi-même

Depuis longtemps, les sagesses affirment que la connaissance de soi est la voie vers la vérité et par suite vers la sagesse. « Connais-toi toi-même », devise inscrite au fronton du Temple de Delphes et reprise par Socrate, semble m’indiquer que chercher les réponses à mes questions existentielles à l’extérieur de moi est vain.
Continuer la lecture de Connais-toi toi-même 

Les convictions limitantes

«Rien n’est permanent, sauf le changement» Héraclite d’Éphèse

Selon le dictionnaire*, dans le langage courant, une conviction est une «opinion assurée» une croyance, une certitude qui ne laisse pas de place au doute ni au scepticisme. La conviction s’appuie sur des «preuves», réelles ou intuitives («l’intime conviction»), qui indiquent que l’affaire est entendue, il n’est pas nécessaire de creuser plus.
Continuer la lecture de Les convictions limitantes 

cafe-psycho-marc-cavalie-la-fuite

J’évite donc je fuis

Suite au café psycho « Et soudain la crise », je vous propose ce nouveau thème qui aborde une des solutions que nous apportons parfois à la crise qui s’impose dans notre vie.

Le premier réflexe face à la crise est souvent le déni : « cette crise ne me concerne pas, tout est stable dans ma vie, je n’ai besoin de rien, merci, et il est hors de question de me laisser déranger ». Si la crise insiste – c’est cette catégorie de crise dont il est question ici – un mouvement du sujet « choisi par la crise » devient nécessaire. Continuer la lecture de J’évite donc je fuis 

MANQUE, DÉSIR, PLAISIR

Constellation du centaure – Crédit image : NASA/MSFC/ESSSA/Aaron Kingery

Désirer vient du latin « desiderare » ou de-sider-are dont sider signifie « constellation, étoile, astre ».  Ainsi, désirer a le sens de « regretter l’absence de l’astre ». En quelque sorte, désirer, c’est expérimenter un dés-astre, c’est être coupé de la lumière de l’étoile qui oriente dans la nuit. Continuer la lecture de MANQUE, DÉSIR, PLAISIR 

Satisfaction et créativité

marc-cavalie-cafe-psycho-bien-etre-et-creativite

Puis-je me satisfaire de ce que j’ai obtenu ? Quelle place je donne à cet espace de contentement, de satisfaction, de jouissance, d’appropriation de ce que j’ai accompli ? Est-ce que je repars vers de nouveaux horizons à peine un objectif personnel atteint ? Par désir ou par devoir ? Est-ce que j’accepte que l’autre ai ce besoin d’orgonomie ?  Continuer la lecture de Satisfaction et créativité 

Amour et haine

AMOUR ET HAINE

Si l’on commence à haïr la chose aimée, de sorte que l’amour soit complètement anéanti, on éprouvera pour elle, à motif égal, une haine plus grande que si on ne l’avait jamais aimée, et d’autant plus grande que notre amour aura été plus grand.
L’Ethique (1677) de Baruch Spinoza

Continuer la lecture de Amour et haine 

Rêver sa vie et vivre ses rêves

cafepsycho.marcafepsycho.marccavalie-psy-rever-sa-vie-vivre-ses-reves

« Rêver sa vie et vivre ses rêves » est la proposition que nous font les amérindiens qui se considèrent comme un peuple de rêveurs et de défenseurs du rêve, nous dit Anne Fraisse dans son article « le cercle psycho-organique » expliquant le concept de capacité en Analyse Psycho-Organique (« l’Analyse Psycho-organique les voies corporelles d’une psychanalyse » , Ed. L’Harmattan). Ce café psycho est directement inspiré de ce chapitre.

Continuer la lecture de Rêver sa vie et vivre ses rêves 

La voix de l’enfant intérieur

cafepsycho-marc-cavalie-enfant-interieur

De la sécurité ontologique au sentiment d’exister

« Peu d’adultes ont conscience de leurs besoins car cela demande d’être à l’écoute de son enfant intérieur, du bébé en chacun d’entre nous et d’accepter sa fragilité, d’accepter sa dépendance à l’autre […] Pour un adulte responsable et structuré, toucher cette régression profonde fait peur car à ce niveau-là il se sent vulnérable, totalement dépendant ».

Extrait de l’article d’Anne Fraise « le cercle psycho-organique », dans le livre « l’Analyse Psycho-organique les voies corporelles d’une psychanalyse« .
Continuer la lecture de La voix de l’enfant intérieur 

Identifier nos contrats existentiels et co-existentiels

 Identifier nos contrats
existentiels et co-existentiels

Café Psycho - Marc Cavalié - Contrats Relationnels

Par exemple, quelqu’un dit : « Le soleil éclaire toujours le côté de la rue où je ne suis pas ». Cette expérience, vécue plusieurs fois par le sujet semble t’il, peut-être depuis longtemps, semble être un contrat dans sa relation au monde, ici au premier abord, sur le thème de l’impuissance. Contrat car cette phrase ne décrit pas un fait isolé. Cette permanence est un des indicateurs d’un contrat au sens où l’Analyse Psycho-Organique le définit :

Continuer la lecture de Identifier nos contrats existentiels et co-existentiels 

Une place au soleil

« C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus »

Marianne Williamson

une-place-au-soleil

Peut-être avons-nous gardé de nos expériences passées la croyance que notre place est chroniquement prise par un autre et que cette situation est indépassable. Ceci d’autant plus que cet autre change sans cesse d’identité et de forme. Et quand cette place, comme rendue inaccessible par un mur de verre, est dans la lumière, est prometteuse de plaisir, notre croyance peut s’épaissir d’un jugement : je ne vaux pas assez pour occuper ma place au soleil. Plusieurs fois répétée, cette expérience peut être vécue comme un contrat de vie.

Continuer la lecture de Une place au soleil 

Failles et ponts sur le chemin du non-réalisé

faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais

cafepsycho.marccavalie-psy - ponts et failles sur le chemin du non-réaliséLe « non-réalisé » est une concept central en Analyse Psycho-Organique. Il désigne le « pas encore là », ce qui n’a pu encore être vécu et crée de la souffrance chez le sujet. Les aspects de notre histoire, comme le dit René Roussillon, que nous tenons à distance en attendant de les subjectiver. Continuer la lecture de Failles et ponts sur le chemin du non-réalisé 

Nos clivages

« Je sais bien, mais quand même… »

«Je sais bien, mais quand même» est le nom d’un article célèbre d’Octave Mannoni , ethnologue, philosophe et psychanalyste français mort en 1989. Il indique comment « une croyance peut survivre au démenti de l’expérience » (extrait article Wikipédia sur O. Manonni).

Le clivage en tant que terme de psychologie, aurait été emprunté par Freud à l’industrie diamantaire. Originellement, d’après le Larousse, il s’agit de « la taille initiale opérée, dans certains cas, pour dégrossir le diamant. Fracture selon certains plans d’orientation précise, particulière à certains minéraux, cristaux et roches ».
Continuer la lecture de Nos clivages 

Inné et Acquis

Que fais-je de mes talents ?

le thème du café psycho du mercredi 3 décembre 2014 sera le prolongement du précédent. Voici quelques questions qui seront notre fil rouge mercredi. Quels sont les thèmes qui se sont représentés ce soir-là pour moi ? Qu’ai je fais de mes talents depuis 1 mois ? Quels questionnements me sont depuis apparus ?
Continuer la lecture de Inné et Acquis 

Vivre ses talents et s’accomplir

«Là où vos talents et les besoins du monde se rencontrent, là se trouve votre vocation » Aristote

Stephane Dieutre - Aristote - vivre ses talent et s'accomplir

Vous ne trouvez pas votre voie dans la vie ? Vous avez envie de changer, mais vous ne avez pas vers où aller ? Le travail n’a pas beaucoup de sens pour vous ? Vous travaillez depuis quelques années et vous commencez à vous ennuyer ? Vous aimez votre travail, mais vous n’êtes pas sûr qu’il vous corresponde ?

Combien d’entre nous sont insatisfaits de leur vie professionnelle. ? Il est vrai qu’il est  difficile de conjuguer talents, besoins et désirs dans la construction de notre vie professionnelle. Continuer la lecture de Vivre ses talents et s’accomplir 

La confiance en soi

Quand je parle, qui dis Je ?

Dialogues imaginaires entre un patient et son psychothérapeute :
– J’ai déjà essayé… Ça ne marche pas…
– Ça ne marche pas ? Ou ça n’a pas marché ?…
(…)
– J’ai si peu confiance en moi qu’essayer à nouveau m’angoisse. Pour diminuer cette angoisse, surtout je ne fais rien… Et il ne se passe rien dans ma vie. C’est bien la preuve que je suis nul ?!
– Et vous attendez que j’en sois le témoin assermenté, non ?!… Continuer la lecture de La confiance en soi 

La vacuité

Qui suis-je quand je ne fais rien ?

C’est la rentrée, le premier café psycho de la saison 2014-2015 approche. Après la période estivale où nous avons peut-être pris des vacances, vécu au ralenti, connu Paris presque calme au mois d’août, ou rencontré d’autres façons de vivre sous d’autres latitudes, la frénésie de la rentrée nous guette.

Les mots vacances et vacuité ont la même racine latine, signifiant : libre, inoccupé, vacant, vide, « absence de quelque chose », …

Continuer la lecture de La vacuité 

Féminin-Masculin

Alliance du féminin et du masculin

Café Psycho Paris - Marc Cavalie praticien en psychothérapie - masculin Féminin

Ce dernier café psycho de l’année 2013-2014 propose de visiter ou revisiter deux polarités fondamentales : féminin et masculin.

Ce nouveau rendez-vous sera l’occasion de nous questionner sur le sens du féminin et du masculin pour nous, sur leur opposition, complémentarité, alliance, entre hommes et femmes et en chacun de nous. Continuer la lecture de Féminin-Masculin 

La différenciation

Se différencier pour être en lien

Café Psycho - Marc Cavalié - Se différencier pour être en lien

Creuset alchimique invitant sans pitié ni relâche à la transformation, la relation amoureuse demande le décollement des amants, l’abandon de l’illusion d’unité et pour cela : la différenciation – je suis différent de toi – qui conduit à l’individuation j’existe sans toi. L’individuation permet la rencontre en se présentant à l’autre – voici qui je suis.

Continuer la lecture de La différenciation 

Relation amoureuse, rupture, réparation

Être soi avec l’autre

La relation amoureuse anime tous les humains depuis la nuit des temps. Nous lui accordons plus ou moins de place. Nous la jouons selon des scenarii que nous chérissons. Quand la rupture advient, consommée ou latente, quel vécu en avons-nous ? Et surtout, thème fondamental, comment a lieu la réparation avec la personne aimée ? Et avec soi-même ?

amour-rupture-reparation

Continuer la lecture de Relation amoureuse, rupture, réparation 

Se réconcilier entre frères et sœurs

De l’influence du système familial sur notre relations frères-soeurs et nos relations sociales.

« Deux scorpions dans le même trou s’accommodent mieux que deux sœurs dans la même maison.  » proverbe arabe
« Nul ami tel qu’un frère ; nul ennemi comme un frère.» Proverbe indien
« Une infirmité : celle d’être un enfant unique.  » de Paul Ohl, Extrait de Knockout Inc..

Cafe psycho - Se réconcilier entre frères et soeurs

Continuer la lecture de Se réconcilier entre frères et sœurs 

Amour et Sexualité

Comment conjuguer désir et sentiments dans notre vie ?

Quand je désire l’autre, suis-je dans une danse à deux ou dans l’envie pressante de le posséder ? L’amour est-il altruiste et le désir égoïste ? Ou le contraire ? Aveuglé par le désir puis-je me croire amoureux ? M’arrive t-il de désirer quelqu’un sans l’aimer ? D’aimer quelqu’un sans le désirer ? Le désir peut-il naître de la découverte progressive de l’autre ? Est-il sujet de son esthétique ? La sexualité peut-elle devenir un chemin de découverte inattendu de l’autre ? Si mon désir pour mon ou ma partenaire baisse avec le temps, pourrai-je alors l’aimer encore ? …

sexualite-et-amour

Continuer la lecture de Amour et Sexualité 

Oser dire

Qui parle quand je dis « Je » ?

Notre civilisation de l’hyper communication masque parfois notre difficulté à dire. Comment oser parler en notre nom, dire notre vérité, l’engager / « langager » dans notre corps, retrouver notre spontanéité d’enfant quand on parle? Peut-on le faire sans avoir peur du jugement de l’autre ? Peut-on le faire sans dire pour l’autre ? Comment lui dire que l’on n’aime pas ce qu’il nous fait et en même temps garder la relation ? Peut-on dire « c’est ma place » ? Dire « non » joyeusement car dans les fondations de ce « non » il y a un « oui » à quelque chose d’important pour nous ? A quel prix nous taisons-nous : mal au ventre, maladie, mauvaise estime de soi ? … Certains silences tuent. Certains silences réent des secrets de famille. Comment « parler notre solitude », parler pour nous relier aux autres, parler pour exister ?

Café Psycho - Thème : Oser dire

Continuer la lecture de Oser dire 

Dépendance affective

Jusqu’où irai-je pour ne pas être seul ?

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » Alphonse de Lamartine. Nous sommes tous des êtres de manque, des dépendants affectifs. L’important est de choisir nos dépendances. Comment compensons-nous le manque de l’autre quand nous vivons loin de lui ou seul ? Comment compensons-nous le manque de nous-même, de notre intimité, quand nous vivons accroché à l’autre ? Peut-on sentir en nous  le besoin de solitude  ? Quid de nos « objets transitionnels » entre nous et l’autre, nous permettant de gérer l’attente ? Qu’advient-il du désir dans nos relations fusionnelles ? Vivre sous le même toi(t) ou chacun chez soi ? Est-il possible de ne pas se sentir seul avec soi-même ?

la-dependance-affective

Continuer la lecture de Dépendance affective 

Les virages dans nos vies

Comment vivons-nous les passages dans nos vies ?

La naissance, l’adolescence, la vie adulte, un déménagement, un licenciement, le mariage, la vie à deux, la naissance d’un enfant, l’ado qui part, la crise de la milieu de vie, le divorce, le deuil d’un proche, … Comment négocions-nous ces passages de l’avant à l’après, ces virages ? Rentrons-nous alors dans une vie-rage* ? Reconnaissons-nous des processus personnels qui semblent identiques quelque soit le passage en question ?
* Paul Boyesen, créateur de l’Analyse Psycho Organique.
Continuer la lecture de Les virages dans nos vies 

Se libérer de l’agressivité

L’agressivité : comment l’identifier chez les autres et en soi afin d’en souffrir moins ?

Dans la rue, au bureau ou en famille, nous nous sentons parfois agressés par une ou plusieurs personnes. Nous restons alors figés, mal à l’aise, meurtris ou alors, en réaction, manifestons notre colère. Il nous arrive aussi de nous emporter et d’agresser les autres sans bien en identifier les raisons, ni en mesurer les effets chez nous et chez l’autre.
Continuer la lecture de Se libérer de l’agressivité