Sexe et genre

Il s’agit du thème de la différence vu à travers le prisme du genre et du sexe, de l’inné et de l’acquis, de l’imposé e de l’acquis.

D’après Wikipedia, “Chez l’être humain, ce qui est typique de la différenciation sexuelle entre homme et femme, est la présence ou l’absence du gène SRY (présent généralement sur le chromosome Y), le type de gonades, les hormones sexuelles, l’anatomie interne de l’appareil reproducteur (tels que l’utérus), et les organes génitaux externes. Les gens ayant un mélange des deux sexes sont intersexes. Les personnes dont l’identité de genre ressentie diffère de leur sexe assigné à la naissance sont transgenres (ou transsexuelles si elles réalisent les opérations).”

Dans cet article, les définitions des termes “sexe” et “genre” varient significativement selon les sources. Pour beaucoup d’entre elles, le lien entre les deux, pas plus que la question de l’inné et de l’acquis, ne sont des certitudes. Les genres masculins et féminins ont vu un troisième genre apparaître, le transgenre qui désigne soit les personnes se sentant à la fois homme et femme, soit ni homme ni femme, soit appartenant à un troisième genre. Le gender fluidity, ou fluidité du genre, signifie une évolution du genre dans le temps ou selon les circonstances. Cette théorie comprend les genres suivants : féminin, masculin, neutre, une combinaison de plusieurs genres existants, des genres autres que les précédents.

Notre époque interroge particulièrement ces questions. La puissance des techniques médicales, les demandes de la société et les questions éthiques qui apparaissent ainsi complexifient les questions à propos de genre et de sexe.