Y a-t-il une vie après la rentrée ?

En France, particulièrement à Paris où a lieu ce café psycho, l’été installe un temps hors du temps, particulièrement en août. Les jours s’allongent, les files d’attente raccourcissent, les rythmes de vie changent. Pour beaucoup c’est le moment d’aller « voir ailleurs », d’aller « être ailleurs », de faire d’autres choses, de rencontrer d’autres gens. Pour choisir de vivre ce qui est important pour soi, rencontrer ceux que l’on aime, changer de point de vue, révéler des pans de soi lors d’expériences qui s’affranchissent des contraintes routinières.

Et puis arrive « la rentrée ». Brutale comme une fin de récréation, comme le bruit du réveil du matin qui souffle un rêve en une fraction de secondes. Que l’on ai eu le temps de prendre des vacances ou pas. Dans un temps très court, chacun est invité à rentrer de nouveau dans le rang, dans des chaussures de ville devenues trop petites, de s’habiller différemment, de s’inscrire, choisir, et donc renoncer, s’équiper, se ré-organiser, prendre des résolutions de rentrée, … Emportés par ce puissant fleuve, on coupe parfois le fil précieux tissé vers le centre de soi pendant le temps de vacance.

Je vous propose quelques questions afin de vous mettre dans l’ambiance de ce prochain café psycho. Lors de vos rentrées, qu’est-ce qui vous décroche de votre axe, vous éloigne de votre centre ? Quels sont les supports extérieurs qui vous aident à vous remettre dans votre trajectoire : rituels, personnes, lieux, … Vos bonnes résolutions de rentrée fonctionnent-elles ? Ont-elles changées ces dernières années ? Et vos occupations de vacance : ont-elles changé ces dernières années ? Même question pour votre vécu des périodes de rentrée. Votre « vraie vie » se situe-t-elle pendant vos vacances ou en dehors de vos vacances ? Qu’avez-vous trouvé de précieux pour vous lors de vos dernières vacances ?