Bien Aimer, mal aimer

Bien aimé, mal aimé

La relation amoureuse anime tous les humains depuis la nuit des temps. Nous lui accordons plus ou moins de place. Nous la jouons selon des scenarii que nous chérissons, des façons d’aimer et de demander de l’amour que nous connaissons depuis notre naissance.

cafepsycho-marccavalie-bien-aimer-mal-aimer

Bien aimer, mal aimer. Bien aimé, mal aimé.
Comment ai-je été aimé ? Que faisais-je pour obtenir de l’amour ? Comment était accueilli mes élans de vie vers l’autre ? Pouvais-je dire mes besoins ? Étaient-ils être entendus ?
Aujourd’hui, quelles sont les manifestations spontanées d’amour que j’attends de l’autre ? Quelles sont les preuves d’amour que j’ai l’habitude de lui donner ? Qu’en attends-je en retour ? Ai-je besoin de donner pour obtenir ? Puis-je dire à l’autre ce dont j’ai besoin ? Et si j’obtiens : est-ce toujours de l’amour ?

Titre “Bien aimer, mal aimer” : Paul Boyesen


Éléments saillants de la soirée :

  • La dépendance à l’autre est normale. Trop de dépendance est pathologique,
  • Dans la relation amoureuse, on rencontre des personnes au niveau où l’on est,
  • Au fond, hommes et femmes aiment de la même façon,
  • Mal aimer = maladresse d’aimer,
  • Dans la relation amoureuse, il m’est essentiel de ne pas me laisser déposséder,
  • Quand il y a un différent, il y a confrontation puis conciliation,
  • Être soi-même c’est OSER être soi-même,
  • Dans la relation amoureuse, il est indispensable de savoir qui je suis.
  • Pour être en relation, il faut d’abord se respecter soi.