La confiance en soi

Quand je parle, qui dis Je ?

Dialogues imaginaires entre un patient et son psychothérapeute :
– J’ai déjà essayé… Ça ne marche pas…
– Ça ne marche pas ? Ou ça n’a pas marché ?…
(…)
– J’ai si peu confiance en moi qu’essayer à nouveau m’angoisse. Pour diminuer cette angoisse, surtout je ne fais rien… Et il ne se passe rien dans ma vie. C’est bien la preuve que je suis nul ?!
– Et vous attendez que j’en sois le témoin assermenté, non ?!…

Nous comparer aux autres, à celui dont nous supposons que les autres attendent que l’on ressemble (compliqué, non?), à l’idéal de nous-même, peut être très angoissant, inhibant, destructeur. Ai-je suivi le bon chemin ? Suis-je avec la bonne personne ? Suis-je à la hauteur ? De quelle hauteur s’agit-il ? Qui l’a définie il y a longtemps ? Qui la définit maintenant ?

Exemple de confiance en soi


Faits saillants de la soirée :

  • Est-il possible d’avoir de la confiance en soi  ?
  • Ce n’est même pas la peine que j’y aille.
  • Longtemps, je n’ai pas su que j’en manquais ; douter de moi m’a terrassé.
  • Mon manque de confiance en moi ? Je me suis fait une raison.
  • Je fais avec.
  • Je vivais dans l’ombre des gens, pour le désir des autres, je ne savais pas me positionner.
  • Je me sens très fragile face à quelqu’un de plus expert, face à des personnes supérieures à moi.
  • La confiance en moi, c’est apprivoiser la difficulté.
  • Ce qui ne me tue pas me renforce.
  • Besoin de me dégager de l’avis des autres.