Mes peurs

cafepsycho-marccavalie-la-peur

Ma peur de vivre, ma peur de mourir, ma peur de me relever, ma peur de l’inconnu, ma peur de l’autre, de sortir, d’être moi, de ne pas “y arriver”, ma peur de m’avouer que j’ai peur, …

De quoi ai-je peur ? Mes peurs me paralysent t-elles, me plongent t-elles dans la dépression ? Ou au contraire dans une posture hyper-active dans laquelle j’affiche “je n’ai pas peur” ?

Certaines de mes peurs, justifiées, me protègent efficacement de dangers qui pourraient me mettre en péril. D’autres, parfois liées à des contrats existentiels ou co-existentiels, m’inhibent. D’autres encore, comme le trac, m’aident à me surpasser et à donner le meilleur de moi-même.

Comment vivre vivant avec ma peur ? D’après Olivier Douville, “Le pire fléau, c’est d’avoir honte de sa peur. Il est primordial d’avouer ce qui nous semble des faiblesses et qui sont les conditions de nos forces”.

En Analyse Psycho-Organique, la peur peut être envisagée comme une porte vers un chemin de liberté et de vitalité essentielle pour soi, l’envie de réaliser ce que j’ai pas encore réalisé. Mon “non-réalisé” évoqué dans le concept de Conséquentiel créé par Paul Boyesen expliqué ci-dessous par Marc Tocquet.